Rechercher

StrongFirst BodyWeight



C'est quoi SFB ?


En Juillet dernier, ont eu lieu deux jours de certification d'instructeur StrongFirst Bodyweight (Poids de corps). "L’objectif : pouvoir créer des programmes de renforcement d’une qualité comparable à la Force Athlétique, mais uniquement avec le poids de corps."


Pas besoin de grand chose ! Son corps, un sol, un mur (une barre de traction c'est bien aussi !). En revanche, on a besoin de connaître quelques techniques pour être capable de pratiquer et d'enseigner correctement les mouvements. "SFB va plus loin que la plupart des autres certifications « poids de corps » puisqu’elle fait de vous non seulement un coach plus compétent, mais aussi un athlète plus fort. Vous apprenez comment augmenter votre propre force avec des techniques « haute tension & haute qualité », puis comment enseigner ces techniques à vos élèves."

Retrouvez les infos sur la certification SFB sur le site :

https://www.strongfirst.fr/certifications/sfb-bodyweight-instructor-information/

Les techniques fondamentales enseignées lors de la certification SFB sont :

  • Pompes sur une main/un pied

  • Pompes en équilibre (contre un mur)

  • « Tactical Pull-up » (tractions strictes sur une barre fixe)

  • Relevé de jambes sur la barre fixe

  • « Front Lever » (planche en suspension sur la barre fixe)

  • « Pistol » (squat sur une jambe)

Les tests technique se font sur la pompe un bras (pour les femmes), un bras une jambe (pour les hommes), le Pistol et la Traction stricte (x 1 pour les femmes et x 5 pour les hommes).

Mon expérience.

Ayant déjà passé la certification Kettlebell (SFG1) l'année dernière, je connaissais le lieu, la plupart des assistants et élèves. En plus, j'étais en binôme avec Caroline avec qui j'avais déjà passé SFG 1 et fait d'autres formations et évènements. Je dois avouer qu'on a bien rigolé ET bien travaillé.




Les nombreux échanges avec mes collègues m'ont permis d'arriver sereinement à cette certification. Surtout avec la préparation pour l'Iron Maiden de Loïs qui provoque des transferts et gain en force permettant de réussir des mouvements à peine explorés. Je pense à la pompe à un bras qui, avec l'aide et les bons conseils de Joan, m'a posé moins de difficulté que prévu. Mais ce manque d'exploration véritable sur le mouvement, même s'il est réussit, ne veut pas dire que la technique est bonne et encore moins l'enseignement.


Avoir besoin de plus de temps pour pratiquer un mouvement, voir échouer, ne doit pas être vu comme quelque chose de négatif. Redoubler d'effort pour réussir ne peut-être que formateur, tant au niveau personnel que professionnel.


C'est pourquoi ces deux jours m'ont été très utiles pour apprendre toute une méthodologie de transmission (et de pratique) et apprendre les détails qui font la différence. Je sors de ces deux jours avec la même sensation qu'après SFG1 : celle d'avoir poussé une porte et découvert un autre chemin pour développer davantage de force, pour augmenter la qualité de mon coaching et apporter de la variété dans les séances de mes élèves... ce qui va leur permettre d'augmenter leur niveau et leur santé !



Test de la traction stricte.



Test du Pistol. Photos par Dlab Photography - David Stocco



39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout