top of page
Rechercher

Mon "WHY".

Je me suis demandé quelle signification pouvait bien avoir le titre de mon diplôme d'éducatrice sportive aujourd'hui.

En voici ma version et ma vision.


Je suis titulaire d’un BPJEPS AGFF : «Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport - spécialité Activité Gymnique de la Forme et de la Force» mention cours collectifs et musculation.


Ce diplôme, je l’ai obtenu en 2016 suite à une reconversion professionnelle. Je venais des Beaux-Arts, 5 ans d’études pour obtenir le DNSEP : «Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique». J’ai été à mon compte quelques années avant de changer de voie pour me tourner vers l’Art du Coaching.

Tant dans l’Art que dans le Coaching, il y a cette notion d’éducation, de transmission, de résultat. Par définition, l’Art c’est le moyen d’obtenir un résultat. C’est aussi un ensemble de connaissances et de règles d’action dans un domaine particulier. C’est partir d’un point A pour arriver au point B.


J’étais photographe. Je voulais «donner à voir». Je voulais donner aux gens un autre regard sur la ville : ombres, lumières, objets cachés, perdus, façades, textures... C’était mon thème préféré. Aujourd’hui, j’aide les gens à voir ce qu’ils peuvent accomplir avec leur niveau, leur part d’ombre et de lumière, leurs histoires, parcours de vie... Avant même l’utilisation de telle ou telle méthode avec quelqu’un, il y a toujours ce temps d’échange pour connaître et comprendre qui vous êtes.


Depuis 7 ans (et c’est peu), j’ai pu observer, quel que soit votre objectif, que le résultat ne sera pas d’être devenu «la meilleure version de vous-même», expression balancée à toutes les sauces. Le résultat sera une meilleure connaissance de vous-même et pas uniquement d’un point de vue sportif. Vous être au coeur de mon métier, c’est pour cette raison que je l’exerce et que je l’aime.


La jeunesse c’est quoi ? Ce n’est pas seulement le temps entre l’enfance et la maturité. C’est également le fait d’être jeune ; l’état d’une personne jeune. Il y a des personnes jeunes qui ont des corps de «vieux» et inversement. Notre but n’est-il pas d’être autonome le plus longtemps possible ?




Ces dernières années, on a bien compris comme la pratique d’une activité physique est essentielle à notre bien-être physique et mental. Qu’être confinés et ne plus bouger n’était pas bon pour notre Santé, comme être confinés et trop s’entraîner n’était pas bon pour notre Santé non plus !

Nos métiers de plus en plus sédentaires et notre société d’assistés pour tout font qu’aujourd’hui, un adulte sur deux est en surpoids ou obèse, que les TMS représentent 87% des maladies professionnelles... en bref, il y a une nette diminution de la qualité de vie et il est temps de s’en préoccuper.


J’ai souvent entendu dire (de mes élèves ou autres personnes) ou reçu des messages : «Tu m’épates, je ne pourrais jamais faire ça», «Tes élèves font des mouvements avec des poids super lourds ! Ça serait trop pour moi.», «Un jour peut-être...»...et j’en passe. Mon rôle d’éducatrice sportive, à ma petite échelle, c’est de vous enseigner les méthodes que je pratique et mon savoir pour assurer votre développement, atteindre votre objectif. Quand je vous vois, vous entends dire «je ne pourrais pas...», moi je réponds : «si, peut-être pas demain, mais je peux vous montrer quel chemin prendre et faire un bout de ce chemin avec vous».



Photos by :

@Blstrt @Keros Photography


97 vues0 commentaire
bottom of page